Plus de la moitié des salariés veulent changer de métier (sondage)

Plus de la moi­tié des sala­riés des grandes entre­prises sou­haitent chan­ger de car­rière et 73% pensent qu’il faut le faire avant 45 ans, selon une enquête publiée mardi à la veille de la Journée natio­nale pour l’emploi des seniors.

Quelque 57% des per­sonnes inter­ro­gées, sala­riés de grandes entre­prises de plus de 500 sala­riés dans le public et dans le privé, déclarent avoir « envie » un jour de chan­ger de métier ou de filière avant la fin de leur vie pro­fes­sion­nelle, selon cette enquête TNS Sofres com­man­dée par l’Association de la Journée natio­nale pour l’emploi des seniors.

Ce sou­hait est par­ti­cu­liè­re­ment fort chez les plus jeunes (84% des moins de 25 ans, 72% des moins de 35 ans) et moyen­ne­ment par­tagé (58%) par les 35–49 ans. A l’inverse, les seniors sont très nom­breux à ne pas vou­loir chan­ger de métier (68% de non).

Les sala­riés du sec­teur privé sont plus enclins à sou­hai­ter une réorien­ta­tion (60%) que ceux du public (53%).

L’ensemble des sala­riés consi­dèrent que la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle et les bilans de com­pé­tence sont des moyens effi­caces d’éviter des dif­fi­cul­tés de car­rière en vieillis­sant. Ils plé­bis­citent ainsi la for­ma­tion (66%), les bilans de com­pé­tence (64%) et un chan­ge­ment de métier ou de filière quand il est encore temps (58%). Ils pensent en revanche à 52% que les allé­ge­ments de charges pour coû­ter moins cher à l’entreprise ne les pro­tègent pas.

Les sala­riés estiment que l’on com­mence à être consi­déré comme « un sala­rié trop âgé » à l’âge de 52 ans en moyenne mais ils sont 36% à décla­rer la ques­tion sans objet en répon­dant « jamais ».

Présidée par le député-maire UMP de Courbevoie, Jacques Kossowski, l’Association de la Journée natio­nale pour l’emploi des seniors sou­haite atti­rer mer­credi l’attention des plus de 45 ans sur « leur droit à un bilan d’étape pro­fes­sion­nel » afin de sécu­ri­ser leurs par­cours professionnels.

Cette enquête a été réa­li­sée par TNS Sofres du 24 au 30 jan­vier par inter­net auprès d’un échan­tillon repré­sen­ta­tif de 2.112 sala­riés d’entreprises de 500 sala­riés ou plus du sec­teur privé et de la fonc­tion publique.

Agence France-Presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s