Laurent Wauquiez s’exprime sur le bilan d’étape professionnel et le tutorat

 

Le 7 juillet, dans le cadre de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, le secrétaire d’Etat chargé de l’emploi Laurent Wauquiez s’est exprimé sur le thème de l’emploi des seniors et notamment sur la création du bilan d’étape professionnelle dont j’ai été à l’origine. Il précise également les intentions du gouvernement concernant le tutorat. Voici son intervention sur ces deux sujets.

Sur le bilan d’étape professionnelle

« Pierre Morange, Jacques Kossowski et Gérard Cherpion, auxquels je tiens à rendre hommage, ainsi que moi-même, avons travaillé sur le sujet dans le cadre du projet de loi sur la formation professionnelle. Trois points ont été améliorés. Le premier permet l’adoption, dans chaque branche, de dispositifs visant à faciliter le tutorat. Le deuxième vise à financer sur l’argent de la formation professionnelle des postes de tuteurs et donc à soulager le poids, en termes de salaire, des seniors qui restent dans l’entreprise. Le troisième et dernier point – qui répond à un souhait de Jacques Kossowski – vise à faire bénéficier chaque senior, qui a passé l’âge de quarante-cinq ans, d’un bilan d’étape professionnelle. On a encore une carrière après quarante-cinq ans ! »

Sur le tutorat

« La France a sacrifié depuis trop longtemps l’emploi des seniors en recourant massivement, au cours des trente dernières années, à un système de préretraites publiques. Cette politique, qui a eu pour résultat un très faible taux d’emploi à la fois des jeunes et des seniors, a montré qu’opposer les générations entre elles n’est pas la voie d’avenir.

C’est pourquoi nous avons souhaité rompre, à la demande du Président de la République et du Premier ministre, avec le dispositif des préretraites publiques pour miser sur une autre voie, celle du tutorat, qui permet à la fois de garder un senior dans l’emploi et d’organiser le transfert des savoir-faire par l’accueil d’un jeune dans l’entreprise. Bouygues a ainsi mené l’opération « casque orange », grâce à laquelle des seniors expérimentés, mais éprouvés par des années de travail, accueillent des jeunes, ce qui facilite l’insertion de ces derniers dans l’entreprise.

Dans le cadre du projet de loi comme de la discussion menée par les partenaires sociaux devant le Président de la République, les syndicats ont souhaité aller encore plus loin en matière de tutorat. Nous les rencontrerons rapidement à cette fin. Alors que le vieux système des préretraites consistait à payer pour mettre les seniors dehors, le système plus intelligent du tutorat consiste à financer leur maintien dans l’entreprise en vue de faciliter l’accueil des jeunes. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s