Emploi des jeunes et seniors : l’avis d’une internaute

 

Bonjour,

Suite aux mesures annoncées aujourd’hui par le gouvernement en faveur de l’emploi des jeunes de moins de 25 ans, certains pourraient être tentés d’attiser la compétition entre les populations discriminées dans l’emploi.

Pourtant, si l’on considère la population des actifs comme un tout dont les deux extrémités sont sous-employées et sous-payées et dont la tranche médiane, surchargée de travail, est broyée devant l’impossible conciliation entre vie privée et vie professionnelle, à qui profite la mise en compétition des actifs entre eux ?

Qui orchestre la sous-activité des uns, la suractivité des autres ?

Qui a intérêt à masquer le plus longtemps possible le hold up réalisé par les générations nées avant les années 50 au détriment des suivantes ? (Cf. Le Point du 1er mai 2008 « Le casse du siècle » : dette de l’Etat, retraites à crédit, rente immobilière)

Ne serions-nous pas aussi un peu tous victimes/complices du mythe du beau rêve collectif qu’il est indécent de briser ?

Nous devrons avoir le courage de mettre tout cela à plat.

Régine Lombard

Un commentaire pour Emploi des jeunes et seniors : l’avis d’une internaute

  1. Isabelle Caillé dit :

    Votre brillante analyse est à la bonne échelle, qui consiste à traiter la question de l’activité professionnelle dans son ensemble : aux deux extrêmités, les juniors et les séniors, deux classes d’âge particulièrement malmenées et au milieu une tranche médiane souvent en suractivité. C’est à l’évidence ce profond déséquilibre qui est porteur de très graves tensions.

    Le couplage de la question junior / sénior, à laquelle Laurent Wauquiez s’attelle avec la mise en oeuvre du tutorat junior / sénior, semble une réponse adaptée, et qui évite de sucroît le risque de compétition (c’est un comble !) que vous décrivez. Comment soutenir cette démarche positive et réaliste ?

    En fait nous (les français) avons surtout besoin d’un très profond changement culturel sur le FAIT travail, et besoin de nous extraire de l’étau hérité des techniques du marketing qui consiste à segmenter la société notamment en classes d’âges.

    Gageons que cela libérerait pas mal d’énergies !

    Mais pour revenir à l’urgence concrète : comment soutenir la démarche pertinente de Laurent Wauquiez sur le tutorat junior / sénior ?

    Bien sincèrement,

    Isabelle Caillé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s