Laurent Wauquiez : un jeune secrétaire d’Etat engagé pour l’emploi des seniors

 

Laurent Wauquiez a montré que l’on pouvait être un des benjamins du gouvernement et faire de l’emploi des seniors une de ses priorités. A plusieurs reprises, le secrétaire d’Etat chargé de l’emploi s’est attaqué à des idées reçues tenaces comme celle qui a longtemps consisté à croire que c’est en écartant les seniors du marché du travail qu’on fera de la place aux jeunes. Laurent Wauquiez réfute à raison l’arbitrage absurde « jeunes contre vieux » qui a trop longtemps piloté les politiques de l’emploi. 

L’une des propositions originales défendue par le jeune secrétaire d’Etat est le tutorat en entreprise. Au-delà de la « belle idée » de la transmission des savoirs entre générations, c’est une solution concrète, totalement inexploitée jusqu’ici, qui permettrait de favoriser le maintien des seniors dans l’emploi. Il s’agit aussi d’un système gagnant-gagnant où l’entreprise sauvegarde son savoir-faire et forme ses salariés à moindre coût, tout en valorisant les compétences du tuteur.

Parallèlement, Laurent Wauquiez a lancé avec Xavier Bertrand une opération originale qui consiste à recenser les « bonnes pratiques seniors » auprès de 10 entreprises volontaires. L’approche est innovante car, à l’heure où les entreprises ont l’impression d’être en permanence montrées du doigt, elle fait du secteur privé non seulement un partenaire mais un référent pour la réforme.

A travers ce blog, je vous rendrai évidemment compte des propositions et des actions du secrétaire d’Etat pour l’empoi concernant les seniors.

2 commentaires pour Laurent Wauquiez : un jeune secrétaire d’Etat engagé pour l’emploi des seniors

  1. Reculade du gouvernement

    Constats après deux années de mobilisation :

    L’une des priorités du président Sarkozy était d’en finir avec le « gâchis que représente pour la France la mise à l’écart des travailleurs dès 50 ans », dans son discours du 6 mai 2008 au Forum des Angles (Gard)

    Expression reprise par Xavier Bertrand quelque jours plus tard : « L’emploi des seniors, que vous abordez presque tous, est l’un des enjeux essentiels du rendez-vous 2008 sur les retraites. Vous avez raison : la France est la lanterne rouge de l’Europe en matière d’emploi des seniors. C’est un gâchis humain, un gâchis social et un gâchis économique. C’est la raison pour laquelle l’allongement de la durée de cotisation devra aller de pair avec des progrès significatifs sur l’emploi des seniors. Je tiens à le souligner : ce n’est pas l’un ou l’autre, c’est l’un et l’autre. »

    1. Les 2/3 de la classe d’âge des 50 ans et plus ne participent pas au BIP alors qu’ils ont l’expérience, cette valeur essentielle pour faire face à la crise, de ce fait ne cotisent plus et filent direct vers une retraite rabotée …..

    2. La volonté de la Commission de Bruxelles et le projet « Senior Compétence », financé par le FSE, pour atteindre l’objectif du taux de 50 % d’utilisation de seniors dans les états membres ? Résultat rien : le cas hexagonal reste le plus mauvais d’Europe à 38 % contre 70 % en Finlande !

    1. L’un des chantiers phares du gouvernement Fillon ? Résultat rien …. Si : une « boite à idées » ! ! On pourrait en rire si ce n’était affligeant et révoltant …. La crise a bon dos.

    Mais à qui le crime profite il ? On dirait une logique cyniquement comptable qui laisse les 50 et plus aller lentement à une retraite amputée et misérable … les caisses vont s’y retrouver ? Sans doute ! Pas d’autre explication ….

    Votre projet, cher Jacques Kossowski, de bilan de carrière obligatoire à 45 ans, c’est bien … OPCALIA et son site Fifti pour optimiser la seconde partie de carrière, c’est bien … mais ce sont juste des mesures pour essayer de maintenir les 45 et plus dans l’entreprise …

    Et tous ceux qui en sont sorti, poussés par une culture jeuniste, hexagonale, héritée des lois de 1982, pour eux : rien ! Condamnés, sacrifiés …. Bel exemple pour les jeunes ….

    Génération senior, génération sacrifiée … mais au nom de quoi ? Et les 35/40 ans vont eux aussi aller à la casse demain, comme nous aujourd’hui, si on ne fait rien !

    Que faire ? Demander à Sarkozy de tenir ses engagements, ses promesses de campagnes, comme il l’a fait pour le bouclier fiscal, interpeler la Commission de Bruxelles ? …

    Bien à vous,

    François de La Brosse

  2. Kieffer dit :

    Bonjour, Tout d’abord vous dire que ce blog est une très belle idée. Ensuite vous dire qu’il me semble que lors de votre intéressante intervention à la récente conférence des Echos, un de vos voisins a abordé le sujet du tutorat ? Sans le resteindre au périmètre des seniors tout en les incluant , il a développé une vision allant jusqu’à imaginer que, après l’entreprise, pendant sa retraite, un senior pourrait encore être « moteur » (sic) dans sa région en tutorant sous diverses formes. Enfin vous dire qu’il a mentionné que ces tuteurs se voyaient délivrer une attestation de compétences, garantie par un parcours spécifique préalable de formation, combinée avec une grande expérience professionnelle du métier pour lequel ils « tutorent ». Cela vaudrait la peine de creuser, n’est-ce pas ? Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s