Une étude confirme les ravages du jeunisme à l’embauche dès 48 ans

 

Des salariés qui deviennent seniors de plus en plus jeune : c’est en me basant sur cette observation que je viens de préconiser dans Y a-t-il un avenir professionnel après 45 ans ? la mise en place rapide d’un bilan de carrière obligatoire pour tous les salariés dès 45 ans. Une étude menée par Adia et l’universitaire Jean-François Amadieu (Paris I) me donne malheureusement raison. 

Selon cette étude, les candidats risquent d’être mis sur la touche dès 45 ans. Entre 48 à 55 ans, un candidat a trois fois moins de chances d’être convoqué à un entretien d’embauche que le candidat dit « de référence, français de souche » et âgé de 28 à 30 ans. Enfin, contrairement à une idée reçue, plus l’emploi est qualifié, plus les seniors sont discriminés, notamment dans les grandes entreprises.

Pour plus d’informations : http://cergors.univ-paris1.fr/observatoiredesdiscriminationsfd.htm

2 commentaires pour Une étude confirme les ravages du jeunisme à l’embauche dès 48 ans

  1. daval dit :

    Je suis agé de 55 ans cette année et je viens d’ètre licencier,je travaille depuis l’age de seize ans et je dois dire que j’en ai plus que souper du monde du travail surtout des pratiques des entreprises qui ont tout les droits vis à vis de leurs employés.Je veux bien RE travailler mais surement pas à 8.71 de l’heure je veux pouvoir postuler aux postes qui me conviennent et dans mes domaines de compètences.Si la société ne veux pas des gens de 45 ans et plus il faut que la société assume cet état de fait sur le plan financier.

  2. aline rey dit :

    Bonjour,
    Oui au Bilan de Carriere obligatoire. il existe déja une dispositif : le Bilan de Compétences : financé por les OPCA ou dans le cadre du PF ou du DIF. Je suis consultante en bilan de compétences et les étapes du bilan (analyse de la demande, bilan des qualité, compétences, motivations, contraintes, freins, exploration et validation des pistes de projet pro) permettent à la personne de devenir actrice de son parcours et de faciliter une ré-orientation, via la formation éventuelement. Pourquoi ne pas utiliser ce dispositif existant ??
    D’autre part, je pense qu’il faut être vigilant afin de permettre aux consultants d’être correctement rémunéré. En effet, il existe des certaines prestations de bilan (pour les demandeur d’emploi = bca) qui sont si faiblement rémunéré (j’ai vu jusqu’à 12€) que les consultants compétents ne peuvent pas accepter!!
    Je ne manquerai pas de suivre la suite de cette proposition
    Aline Rey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s