Obligation pour les entreprises de conclure un accord sur les seniors : une demande légitime

 

En réaction à l’annonce d’une pénalité chiffrée de 1% de la masse salariale pour les entreprises de plus de 300 salariés qui n’auront pas conclu de plan d’action sur l’emploi des seniors avant fin 2009, le patronat, par la voix de la CGPME, à fait savoir qu’il était «inadmissible de faire porter toute la responsabilité du problème de l’emploi des seniors aux employeurs».

C’est vrai que l’État et le patronat ont eu longtemps un intérêt commun à sortir les seniors du marché du travail en recourant aux dispositifs de retraite anticipée. Mais il faut justement sortir de cette logique.

Les salariés les plus âgés continuent de subir l’ostracisme d’une partie des entreprises. Il convient donc maintenant d’adopter une méthode plus contraignante. C’est comme cela que nous avons obtenu des résultats pour la parité homme/femme.

Après tout, pour les seniors il n’est (pour l’instant) pas question d’imposer des quotas : l’État demande simplement aux entreprises de parvenir à un accord avec les partenaires sociaux. Est-ce vraiment si anormal que cela ? Je ne le pense pas !

Un commentaire pour Obligation pour les entreprises de conclure un accord sur les seniors : une demande légitime

  1. Monsieur,
    Pour ma part, je trouve regrettable que l’état soit contraint de légiférer pour « obliger » les entreprises à conclure des accords sur les seniors. Cependant, il est à noter, comme vous le soulignez, que les salariés agés subissent l’ostracisme d’une partie des entreprises. Cette contrainte légale va-t-elle faciliter l’emploi des seniors ou du moins leur meilleure employabilité ? Personnellement, je pense que cette obligation va faire prendre conscience à certaines entreprises qu’elles ont peut-être un intéret à valoriser l’emploi des seniors et qu’il existe un capital humain souvent mal utilisé. En revanche, je crois plus à l’efficacité des entretiens de deuxième partie de carrière qui s’ils sont fait correctement devraient permettre aux salariés seniors de se positionner sur leurs projets professionnels. L’employabilité des seniors n’est que le résultat de co-investissement formation fait par le salarié et l’entreprise. Ce n’est pas en faisant quelques formations au plus de 50 ans pour satisfaire aux obligations légales que l’on résoudra l’employabilité des seniors. C’est la formation tout au long de la vie qui peut faciliter cette employabilité. De plus, l’individu doit être approché dans sa globalité, c’est à dire que la motivation est fortement liée aux temps de vie. On ne peut pas imposer des formations aux seniors comme on les impose à de jeunes embauchés. La formation n’est efficace que si elle correspond aux attentes des salariés et qu’elle a du sens dans leurs projets tant professionnels que personnels.
    En conclusion, je considère qu’il y a un véritable enjeu, un enjeu responsable afin de remettre l’homme au centre de l’entreprise et donner aux hommes l’opportunité d’un engagement nouveau au service de l’entreprise.
    Serge LANTEAUME
    serge-lanteaume.blogspot.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s