Une source d’information à perfectionner : les « Besoins en Main d’Oeuvre »

  

La formation continue est – je ne le cesse de le dire comme certains de mes collègues – un vrai scandale, un de ceux qui concerne des millions de Français. Ces 26 milliards, dépensés on ne sait trop comment, ne profitent pas à ceux qui en ont le plus besoin. Et ils sont nombreux parmi les seniors ! Il faut donc tout remettre à plat. La gestion de cet énorme budget, bien sûr. Mais sa finalité, également. La moindre des choses c’est que la formation continue permette de progresser mais aussi de rebondir. Dans tous les cas, il faut qu’elle soit beaucoup plus qualifiante qu’elle ne l’est aujourd’hui. C’est à dire clairement articulée sur le marché du travail.

Même s’il est perfectible, un outil existe : les « Besoin en Main d’Oeuvre ». Ces enquêtes régionales sont réalisées par l’Assurance chômage chaque année. Elles mesurent les projets de recrutements par bassins d’emploi et par métiers. Grâce à cet outil, on peut prendre connaissance des besoins en main d’oeuvre, par filière d’activité et grand bassin d’emploi. L’étape suivante est évidente : pour que la formation soit qualifiante, il faut savoir quels seront les besoins du marche du travail à 3/5 ans. Une utopie ? Non, une nécessité impérative si l’on veut que la formation continue ouvre enfin de véritables perspectives.

Pour prendre connaissance des Besoins en Main d’Oeuvres 2008 :

http://info.assedic.fr/unistatis/index.php?idarticle=12420&menu=unistatis&idlien=83&chemin=|

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s