Ce qui se passe ailleurs, en Europe

 

Bonjour,

 

Votre site s’étoffe de jours en jours et, j’en suis certain, doit connaître une fréquentation en constante progression.

Si vous pensez que cela peut intéresser vos lecteurs, je joins un petit résumé des mesures mises en place par nos voisins européens que vous pouvez mettre en ligne si vous le jugez utile.

Bien cordialement.

 

Patrick Gasquet

Chargé de mission

Cabinet de Christian Estrosi 

Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes

 

Allemagne

Une subvention est allouée aux employeurs qui recrutent les plus de 50 ans (celle ci va jusqu’à 50% du salaire pendant 3 ans). Il y a possibilité de cumuler les cdd (comme dans le décret de 2006 chez nous) mais ici à compter de 52 ans. Un plan « Initiative 50+ » incite les demandeurs d’emploi de + de 50 ans à reprendre un emploi moins bien rémunéré grâce à un complément de salaire à hauteur de 50% de la différence de salaire la première année et de 30 % la deuxième année.

Il existe une incitation financière pour les entreprises recrutant un demandeur d’emploi de longue durée de plus de 50 ans, enfin l’accès à la formation professionnelle est favorisée pour les plus de 45 ans .

 

Espagne

Peu concernée dans l’immédiat du fait d’une pyramide des ages plus favorable, la mesure la plus pertinente à retenir semble être l’obligation pour les entreprises qui licencient dans un cadre économique de continuer à payer les cotisations retraites jusqu’à ce que le salarié atteigne 61 ans, age légal de la retraite .

 

Finlande

La solution utilisée est principalement le basculement de la préretraite vers le régime d’indemnisation du chômage, ce transfert de charges améliore certes les comptes des caisses de vieillesse, mais en dehors d’un effet sur les statistiques, ne fait pas beaucoup évoluer la réalité.

 

Suède

Il y a possibilité de prendre sa retraite à la carte à partir de 61 ans (cumulée avec un maintien d’activité qui prolonge la constitution de droits) elle peut être de 25, 50 ou 75 %. Il faut quand même noter que 27 % des seniors sont à temps partiel.

 

Pays-Bas

Plus volontariste la politique d’emploi des seniors à commencé à avoir des résultats. Elle est basée sur la réduction de l’impôt sur les salaires des seniors en emploi et le financement d’opérateurs privés spécialisés  qui proposent des prestations d’aide de retour à l’emploi et d’accompagnement. Il faut toutefois noter que la moitié des emplois occupés par cette classe d’age, l’est à temps partiel.

 

Grande Bretagne

Il existe une aide personnalisée aux demandeurs d’emploi seniors, une prime pouvant aller jusqu’à un an pour ceux qui reprennent une activité, cette mesure vient d’être remplacée par un complément salarial « 50 plus » pour les salariés seniors qui travaillent plus de 16 heures par semaine.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s